Séances / Tarifs

Chaque film est projeté durant 5 séances, à raison d'un film tous les 15 jours.
La programmation est établie chaque trimestre et contient un film jeunesse, le plus souvent durant les congés scolaires.


Les séances de cinéma ont lieu les vendredi, mardi et mercredi soir à la salle de cinéma des Ollières (Grand Rue), puis le samedi et dimanche soir suivant à la salle municipale de Saint Cierge.


Tarifs : 5 euros/adulte - carte de 6 entrées pour 25 euros
3 euros/enfant - carte de 6 entrées pour 15 euros

dimanche 22 mars 2015

Timbuktu

 Timbuktu 


Les Ollières sur Eyrieux

Vendredi 27 mars -  20h30

Mardi 31 mars – 20h30

Mercredi 1 avril - 20h30

 

Saint Cierge la Serre

Samedi 4 avril – 20H

dimanche 5 avril – 20H





Date de sortie
 (1h37min
Réalisé par
Abderrahmane Sissako
Avec
Ibrahim Ahmed dit PinoToulou KikiAbel Jafri, ...
Genre
Drame
Nationalité
Français , mauritanien




Synopsis et détails
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs 

Non loin de Tombouctou tombée sous le joug des extrémistes religieux, Kidane mène une vie simple et paisible dans les dunes, entouré de sa femme Satima, sa fille Toya et de Issan, son petit berger âgé de 12 ans.
En ville, les habitants subissent, impuissants, le régime de terreur des djihadistes qui ont pris en otage leur foi. Fini la musique et les rires, les cigarettes et même le football… Les femmes sont devenues des ombres qui tentent de résister avec dignité. Des tribunaux improvisés rendent chaque jour leurs sentences absurdes et tragiques.
Kidane et les siens semblent un temps épargnés par le chaos de Tombouctou. Mais leur destin bascule le jour où Kidane tue accidentellement Amadou le pêcheur qui s'en est pris à GPS, sa vache préférée.
Il doit alors faire face aux nouvelles lois de ces occupants venus d’ailleurs…


«Timbuktu», solaire et bouleversant, suscite en nous des émotions nées de la révolte face à la barbarie, mais aussi de l'humour et de la vie, intacte, frémissante, des hommes, des femmes et des enfants filmés par Sissako ». In Le point

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire