Séances / Tarifs

Chaque film est projeté durant 5 séances, à raison d'un film tous les 15 jours.
La programmation est établie chaque trimestre et contient un film jeunesse, le plus souvent durant les congés scolaires.


Les séances de cinéma ont lieu les vendredi, mardi et mercredi soir à la salle de cinéma des Ollières (Grand Rue), puis le samedi et dimanche soir suivant à la salle municipale de Saint Cierge.


Tarifs : 5 euros/adulte - carte de 6 entrées pour 25 euros
3 euros/enfant - carte de 6 entrées pour 15 euros

jeudi 27 septembre 2012

De rouille et d'os


 De rouille et d'os


Les Ollières sur EyrieuxVendredi 19, Mardi 23 et Mercredi 24 Octobre  à 20h30



Date de sortie 17 mai 2012 (1h 55min

Réalisé par Jacques Audiard

Avec Marion Cotillard, Matthias Schoenaerts, Armand Verdure, plus

Genre Drame
Nationalité Belge, français

Synopsis et détails


Ça commence dans le Nord.
Ali se retrouve avec Sam, 5 ans, sur les bras. C’est son fils, il le connaît à peine. Sans domicile, sans argent et sans amis, Ali trouve refuge chez sa sœur à Antibes. Là-bas, c’est tout de suite mieux, elle les héberge dans le garage de son pavillon, elle s’occupe du petit et il fait beau.
A la suite d’une bagarre dans une boîte de nuit, son destin croise celui de Stéphanie. Il la ramène chez elle et lui laisse son téléphone.
Il est pauvre ; elle est belle et pleine d’assurance. C’est une princesse. Tout les oppose.
Stéphanie est dresseuse d’orques au Marineland. Il faudra que le spectacle tourne au drame pour qu’un coup de téléphone dans la nuit les réunisse à nouveau.
Quand Ali la retrouve, la princesse est tassée dans un fauteuil roulant : elle a perdu ses jambes et pas mal d’illusions.
Il va l’aider simplement, sans compassion, sans pitié. Elle va revivre. 

L'Express  Par Eric Libiot

Après "Les Adieux à la reine", de Benoît Jacquot, "De rouille et d'os", de Jacques Audiard, devient le second meilleur film français de l'année. (...) Marion Cotillard est magnifique, Matthias Schoenaerts intense, l'intrigue charrie un romanesque à la fois doux et rugueux (...). Du mélo revisité, assumé, sublimé. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire